Dans et entre vos multiples rôles de femme, épouse, mère, femme active et bien d’autres encore, il arrive que vous vous sentiez  complètement dépassée, perdue, déboussolée, stressée.Les signes ne trompent pas.  Apprenez à les décoder.  Pour pouvoir vous faire aider au plus tôt.

Le stress :  illusion ou réalité ?

Syndrôme parfaitement décrit sur le plan médical depuis une soixantaine d’années grâce aux travaux du psychiatre Hans Selye, le stress est avant tout une réaction d’alarme envoyée par notre cerveau pour nous avertir d’un danger imminent et nous aider à y faire face.

Le stress est universel et bel et bien réel : tout le monde a connu, connaît et connaîtra le stress. Que ce soit dans sa vie quotidienne ou professionnelle.  En revanche, nous ne sommes pas toutes égales face à lui : certaines le subissent alors que d’autres s’adaptent sereinement.

Sources multiples de stress

Les stresseurs ou évènements à l’origine du stress sont nombreux et variés.  Leur intensité l’est tout autant.

Dans bien des cas, le stress auquel nous sommes confrontées est modéré mais répété.

Petite illustration : Personne ne va mourir (et surtout pas vous) si le dossier Duchemin n’est pas expédié avant 18h.  Pourtant, cette déconvenue, ajoutée aux mauvaises notes de votre fille, à un pneu crevé et à l’annonce d’un découvert bancaire, va faire pencher la balance du mauvais côté.  Toute la journée, vous avez résisté comme vous avez pu.

Progressivement, au-delà des ratés, s’installe l’impression (bien vite transformée en croyance) que vous n’y arriverez jamais, que l’on vous en veut, que la vie est mal faite …

Reconnaître les signaux d’alerte

De manière générale, le stress engendre un déséquilibre qui provoque une série de symptômes pas très sympathiques.  Temporaires si le stress est court, peu intense. En revanche si ce n’est pas le cas,  ou si les stresseurs sont modérés mais répétés, il nous affecte de diverses manières.

Nombreux et très variables d’une personne à l’autre, les symptômes peuvent être physiques, émotionnels ou comportementaux :

 

  • Signaux physiques : 

    Parmi les plus fréquents : fatigue et troubles du sommeil, maux de tête, mal de dos, vertige, souffle court, tensions musculaires, problème digestif, troubles de l’appétit, perte ou prise de poids, nausées, démangeaisons, etc.

 

  • Symptômes émotionnels et mentaux :

    Crises de larmes à répétition, agitation, irritabilité, nervosité, indécision, inquiétude, anxiété, mélancolie, faible estime de soi, baisse de la concentration, pensées négatives, ruminations constantes …

 

  • Symptômes comportementaux :

    Perception négative, difficultés dans les relations, absentéisme, tendance à s’isoler, habitude nerveuse, réaction démesurée face à certaines situations, …

 

En conclusion, si vous ressentez plusieurs de ces symptômes, vous souffrez peut-être d’une exposition à un stress trop important.  Prudence, donc ! Ne restez pas les bras croisés et réagissez. 

Gérer le stress, ça s’apprend

Que vous décidiez de passer par des techniques corporelles, psychologiques ou comportementales, vous pourrez faire le choix de les pratiquer seule ou décider de vous faire accompagner par des professionnels.

Une des pistes efficaces, que j’affectionne particulièrement : la sophrologie.